LA BELLE ET JOYEUSE AFRIQUE DE DERRICK OFOSU BOATENG

11.05.2020

 

 

 

A défaut d'avoir pu faire des expos ces derniers temps, "j'ai surfé sur le web" comme on disait en 1999. Je flâne à travers les pages à la découverte d'artistes. Et voilà que je tombe nez à nez avec une photo de Derrick Ofosu Boateng. Attention, coup de foudre à Accra.*

 

*(c'est la capitale du Ghana, faudrait arrêter de penser qu'à bouffer)

 

 

Quand je suis tombée sur ce fil d'actualité ou plusieurs artistes étaient présentés, j'ai tout de suite craquer sur cette photo : ces deux gamins, avec tellement de prestance, leurs postures, leurs sourires, ces couleurs... 

Derrière tout ça, se cache Derrick Ofosu Boateng.  

Son terrain de jeux ? Les couleurs. C'est au moment de la retouche colorimétrique qu'il s'exprime le plus, et qu'il sert son propos : sublimer la beauté de son quotidien au Ghana.

 

 

 

 

 

 

En 2017, alors  étudiant, il commence la photo avec un simple téléphone portable. Il se démarque par ce côté très graphique qui sera sa marque de fabrique : des aplats de couleurs très vives parfois fluos, beaucoup d'enfants et de soins apportés à la posture des modèles, parfois en symétrie. C'est presque une chorégraphie. Tenir le même objet, les regards dans la même direction...

Ça peut paraître simple comme ça, mais pour moi c'est ce qui donne une vraie valeur ajoutée et de la profondeur à la photo. 

 

 

Ce qu'il veut à travers ces images, c'est changer la perception du monde sur la mère Afrique.

Elle a son Histoire, comme tous les autres continents :  il y'a eu des bonnes et des mauvaises périodes. Pourquoi dans la mémoire collective, en grande partie, sont retenues les mauvaises ? A travers les médias, les films, les livres... ça sonne souvent chaotique et pourtant, comme ailleurs, la joie a une grande place !

 

 

 

Les couleurs du drapeau du Ghana sont souvent présentes dans les clichés

 

 

 

Le roi de la palette fait donc contraster la vision du reste du monde avec la vraie vie, la sienne et celle de ceux qui l'entourent. Il photographie beaucoup sa communauté dans un premier temps dans des scènes du quotidien, spontanées ou mises en scènes. Puis, il foulera la terre de tout le continent africain.

 

 

Libre à nous d'interpréter ces clichés comme bon nous semble, mais la conclusion sera la même : c'est puissant ! C'est fou ce qu'on peut faire avec un simple téléphone, quelques retouches et du talent.

 

 

 

 

 

ET VOUS, QUELS SONT LES ARTISTES QUE VOUS AIMEZ ?

 

 

 

Please reload

Articles similaires

Please reload

© 2016-2020 Photos et textes de Popcorn & Pellicule - Tous droits réservés