© 2016-2019 Photos et textes de Popcorn & Pellicule - Tous droits réservés

MES SORTIES DE LA SEMAINE

28.11.2016

 

Cette semaine, petit tour d'horizon. Au programme : un concert, un spectacle et un film. 

 

 

 

 

Mercredi : le concert de MHD à la Coopérative de mai

 

 

Il y'avait foule ce mercredi à la Coopé : tous ces jeunes qui se ruaient, non pas vers l'or mais vers les portes de l'Afro Trap. MHD était de passage à Clermont, et j'ai voulu voir ce que ça donnait.

Première partie clermontoise avec Stanis-las : un bon petit flow et des paroles bien posées, il nous a mis l'ambiance histoire d'être fin prêt pour l'arrivée du roi de l'Afro Trap.

 

 

 

 

I "CLERMONT C'EST LA CHAMPIONS LEAGUE"

 

 

Entendu la première fois sur Youtube, et ce bien par hasard, j'ai beaucoup aimé le concept du rap mélangé à des sonorités afros mais surtout, cette voix. En fait,  y'a pas deux secondes où tu danses pas donc, pas de répit pour tes genoux. 

Durant le concert, c'est idem : on ne s'arrête plus, ça gigote de partout, à grand coup de Dab et de mouv. 

Ici, pas de grosse mise en scène, on va à l'essentiel. Un super moment ! Si il passe dans votre ville, n'hésitez plus ;)

 

 

 

 

 

Jeudi : Répertoire #1 de Mourad Merzouki à la maison de la Culture

 

 

 

"Répertoire" c'est 9 extraits de pièces chorégraphiques de danse Hip-Hop rassemblés sur un même spectacle. On va retrouver le travail de 5 chorégraphes : Kader Attou, Marion Motin, Bouba Landrille, Anthony Egéa ainsi que Mourad Merzouki.

 

I "Du Hip-Hop en veux tu en voilà !"

 

 

Un spectacle ou les éléments scéniques et la lumière ne sont pas mis de côté et jouent un certain rôle autour de ces 30 danseurs qui ont de l'énergie à revendre. Les formations étaient riches et conçues très intelligemment.

 

 

 

Tout au long de cette représentation, la géométrie des corps fusionne avec les contrastes des peaux éclairées des danseurs, dans leurs costumes noirs ou blancs. Les constructions s’enchaînent, les énergies et les styles coexistent, et pourtant c'est une unité parfaite. Autant dire qu'on en a pris plein la vue.

 

 

 

 

 

Dimanche : Vaiana, la légende du bout du monde de Disney 

 

 

 

 

Ce film entre dans le cadre de la mise en avant de la protection de l'océan avec le Monde de Dory et Blue, prévu en 2018.

 

"Vaiana" signifie eau de roche. Et très tôt, elle sera attirée par les mystères de l'océan.

Elle grandit et est bien décidée à partir explorer,  au delà du récif, alors que son père le lui interdit. Mais un jour, elle est choisie par l'océan pour sauver son peuple du chaos.

 

Techniquement, ça n'arrête pas d'évoluer : j'ai été bluffée par les cheveux des personnages tout d'abord. La texture est tellement proche du réel, c'est vraiment dingue. Et puis en fait, les textures en général sont super bien réalisées : les reflets de l'océan, la peau des personnages ...

 

J'avais envie de voir ce nouveau dessin animé mais je me suis dis qu'il allait ressembler à d'autres, reprenant le même schéma de la princesse qui va à l'encontre de ce que ses parents souhaitent pour elle, qui rencontre l'amour etc.

Déjà, elle le dis : "je ne suis pas une princesse". Ouf, et en plus elle est un peu "thug", c'est pas le genre de fille à qui ça fait  peur de partir à l'aventure au milieu de nulle part, solo. Mais je vous arrête tout de suite, elle aussi, elle chante. D'ailleurs, ce sera peut être le nouveau "Libéréééé délivrééééé", alors faites de la prévention, prévoyez ce qu'il faut pour vos oreilles durant les prochains mois. 

 

Ce film d'animation est une vraie réussite : j'ai beaucoup ri, je trouve que l'humour était bien placé et bien dosé. Les décors sont tout en détails et les couleurs magnifiques. L'histoire est sympa, la chute inattendue.

Vraiment, je le conseille aux jeunes comme aux moins jeunes !

 

 

 

A voir !

Please reload

Articles similaires

Please reload